Cycl’n Trip, les cols en cyclisme sans voiture dans les Hautes-Pyrénées

roue arrière à deux dans le col du tourmalet cycl'n trip

Cycl’n Trip, les cols en cyclisme sans voiture dans les Hautes-Pyrénées

Je pense que le titre de l’article suffirait presque à lui-même pour expliquer ce qu’est le Cycl’n Trip. Je vais quand même vous en dire un peu plus sur cet événement lancé en 2017 par le département des Hautes-Pyrénées et vous livrer mon retour d’expérience.

Le principe du Cycl’n Trip

Sur une semaine durant l’été, les principaux cols de montagne des Pyrénées sont fermés à la circulation routière le matin (9h-12h) à tour de rôle suivant le jour de la semaine, permettant aux cyclistes de réaliser les ascensions de ces cols sans être embêté par les voitures, motos, camping-car et autres véhicules à moteur. Noter quand même que certains véhicules (secours, organisations, profesionnels locaux ..) peuvent quand même rouler, donc n’envoyez pas trop fort en descente dans les virages, vous risqueriez d’avoir une surprise si un véhicule autorisé arrive en face.

Suivant les cols, la portion de route fermée est plus ou moins grande. Soyez vigilent et regardez le profil et les fermetures inscrites sur le site web de Hautes-Pyrénées Tourisme. Cela vous donnera des indications pour choisir le meilleur versant de col à grimper, le meilleur enchainement possible à faire et sur l’heure de votre départ pour profiter au mieux de la route fermée.

Au sommet du col, un ravitaillement convivial vous attend.

ravitaillement col d'alpin Cycl’n Trip
Ravito à l'Aspin ©photo Romain Le Pemp

Le déclic du cyclisme

J’ai entendu parler du Cycl’n Trip l’an passé et j’ai de suite trouvé cette idée géniale. Cela faisait un moment que je voulais faire des cols en cyclisme, mais je n’avais pas envie de le faire avec les voitures. Au début je pensais juste venir faire l’édition 2018 en louant un vélo sur place. Mais en y réfléchissant bien et habitant maintenant en Auvergne, je me suis dit que le cyclo pouvait être un bon moyen de travailler mon endurance sans trop traumatiser le corps comme sur des sorties longues en trail. J’ai donc commencé en mai 2018 le cyclisme en Auvergne et j’ai fait le mois suivant la montée en cyclisme du Puy de Dôme, célèbre montée ouverte une matinée par an aux cyclistes en juin.

Les cols réservés de l’édition 2018 du Cycl’n trip

Pour vous donner une idée, voici le programme de l’édition 2018 qui s’est déroulée du 30 juillet au 3 août

  • Lundi : col de peyresoude, col de Val Louron Azet, col du Portet
  • Mardi : col d’aspin
  • Mercredi : col du Tourmalet, montée de Luz-Ardien
  • Jeudi : montée du Hautacam, col de Couraduque
  • Vendredi : col des Bordères, Soulor, Aubisque

 

Les cols sont généralement fermés par les deux versants, à vous de choisir votre itinéraire ou de faire les deux côtés !

Mon retour d’expérience du Cycl’n trip

J’ai pu faire 3 journées du Cycl’n trip cette année, du mardi au jeudi, avant de partir du côté des Pyrénées-Orientales pour le championnat du Canigó. J’ai partagé ces ascensions avec des potes, c’est quand même plus sympa et ça permet de se motiver.

Le col d’Aspin

On a débuté notre Cycl’n Trip par l’ascension du col d’Aspin depuis Sainte-Marie de Campan, puis descente de l’autre versant vers Arreau, puis remonter du col d’Aspin par ce côté.

Surement le col le plus sauvage de ces trois jours. Deux belles montées assez différentes, l’un plus dans les arbres par le côté de Sainte-Marie de Campan et une plus ouverte du côté d’Arreau.

Mention spéciale à l’Office de Tourisme des 2 vallées qui avait prévu de la tourte des Pyrénées au ravito. Elle nous à manqué dans les autres cols …

au col d'Aspin devant le panneau Cycl’n Trip
Ludo Contador ©photo Romain Le Pemp

Pour plus de détails, voici mon parcours sur Strava.

Si vous cherchez un camping tranquille dans le coin, je vous conseille le camping des IV Véziaux à Payolle, les personnes sont très sympas. Et si vous oubliez de refermer la barrière de l’entrée du camping, toutes les vaches et chevaux des alentours se feront un plaisir de venir vous réveiller le matin …

LE col du Tourmalet et la montée de Luz-Ardiden

Là on passe à la partie mythique ! Le célèbre col du Tourmalet que tant de Tours de France ont emprunté. Ce col est une légende.

On est parti de Luz-Saint-Sauveur où nous avions dormi. Les puristes diront que c’est déjà dans la montée et qu’il faut partir d’Argelès-Gazost ou Lourdes… et pourquoi pas de la mer !! Plus sérieusement, la partie  encaissée des gorges entre Pierrefitte-Nestalas et Luz-Saint-Sauveur n’étant pas fermée aux voitures, nous n’avions aucune envie de nous mettre sur cette route étroite et peu agréable.

panoramique col du tourmalet Cycl’n Trip
Montée du Tourmalet côté Luz ©photo Romain Le Pemp

La montée au col s’est faite assez facilement. Nous sommes partis de Luz-Saint-Sauveur vers 8h30 et sommes arrivés au col à 10h. A cette heure là il y avait encore assez peu de monde dans montée. Par contre c’est assez amusant de voir qu’à la différence des autres cols montés où c’est principalment des cylistes qui sont là, ici il y avait pas mal de personnes en VTT, en vélo à assitance électrique (VTT, cyclo ou urbain). C’est la force du Tourmalet et du Cycl’n trip !!

statue du col du tourmalet Cycl’n Trip
Double statues au Tourmalet ©photo Romain Le Pemp
au col du tourmalet avec le panneau Cycl’n Trip
Photo très originale... ou pas ©photo Romain Le Pemp

Ensuite redescente sur Luz-Saint-Sauveur et direction l’autre route fermée de la journée qui amenait à la station de Luz Ardiden. Et là attention, changement de décors, d’ambiance, de profil de route. Ici que des pures cyclistes, des pentes à forts pourcentages pendant des kilomètres et une route avec tellement de lacets que tu pourrais chausser une équipe de foot.

montée difficile vers luz ardiden Cycl’n Trip
ça pic dans la montée de Luz-Ardiden ©photo Romain Le Pemp

Pour plus de détails, voici mon parcours sur Strava.

Montée du Hautacam et col de Couraduque

Hautacam c’est là où j’ai fait mes premières randonnées étant enfant et où j’ai passé pas mal de soirée en camping-car. J’en avais vu passer quelques paquets de cyclistes à l’époque, j’avais même fait les deux derniers kilomètres d’ascension en VTT, mais cette fois-ci c’est bien depuis le bas que j’ai fait la montée ! Hautacam était donc pour moi le col affectif.

montée d'hautacam en cyclisme Cycl’n Trip
Au calme dans l'Hautacam ©photo Photo Cyclo Tourmalet

Conseil : si vous êtes dans les parages (en vélo ou en voiture) allez manger à l’Auberge de l’Arioutou. Vous n’allez pas être déçu. Si vous aimez les produits locaux et que vous êtes gros mangeur, allez-y les yeux fermés (attention la porte est basse quand même).

descente en cyclisme d'hautacam Cycl’n Trip
Virage serré avec le smile ... ©photo Photo Cyclo Tourmalet
descente d'hautacam sur vélo mercier
Virage serré sans le smile ... ©photo Photo Cyclo Tourmalet

Descente d’Hautacam à fond les ballons pour suivre David, et nous voilà dans la traversée d’Argelès-Gazost, direction le col de Couraduque. C’est un col connu des parapentistes et des skieurs de fond mais moins connu des cyclistes qui préfèrent ses voisins le Soulor et l’Aubisque.

Un col sympa, plus rapide et moins engagé que les autres, mais qui vous permettra d’être plus tranquille.

Pour plus de détails, voici mon parcours sur Strava.

Mention spéciale au vélo Mercier (et aussi un peu à son cycliste)

Des vélos on en a vu pas mal durant ces 3 jours, pour tous les goûts, tous les prix. Par contre un vélo Mercier à l’ancienne, il n’y en avait qu’un et il n’a pas démérité en doublant pas mal de vélos plus jeunots. Si bien qu’il suffit juste de passer la photo en noir et blanc pour se croire revenu longtemps en arrière !

montée d'hautacam en cyclisme sur un mercier
Tour de France à l'ancienne ?? ©photo Photo Cyclo Tourmalet
montée d'hautacam en cyclisme sur un mercier Cycl’n Trip
Stylé le Mercier en 2018 ©photo Photo Cyclo Tourmalet

Mon avis sur le Cycl’n Trip et le cyclisme dans les Pyrénées

C’était seulement la seconde édition du Cycl’n Trip, mais vue le nombre et l’engouement des personnes présentes, on peut dire que la mayonnaise a pris et que ce rendez-vous va devenir un incontournable des cyclistes mais aussi des autres personnes qui veulent s’essayer à l’ascension d’un col, en VTT ou en vélo à assistance électrique.

J’ai toujours aimé les Pyrénées, j’ai toujours vu des cyclistes affronter les cols, j’aime suivre les étapes du Tour de France qui y passent, mais il y a encore quelques temps je n’aurai jamais penser venir à mon tour monter ces cols. Le Cycl’n Trip m’a motivé pour me mettre au cyclisme. Je reviendrai sur le Cycl’n Trip, mais j’ai aussi envie de revenir pour faire des enchainements de cols avec des plus grandes distances. Affaire à suivre pour l’année prochaine !

Un grand merci à Audrey de Cyclo Photo Tourmalet pour les belles photos.

Si vous avez des questions sur le Cycl’n Trip ou plus généralement sur le cyclisme dans les Pyrénées, n’hésitez pas à l’inscrire en commentaire.

Vous aimerez aussi 👇

Randonnée à Valmeinier avec un accompagnateur en montagne (Savoie 🇫🇷) Je connaissais le massif du Mont Thabor en hiver pour l’avoir gravi en ski de randonnée, mais ne le connaissais pas en été. Lorsque l'Office de Touris...
L’interview flash #1 de Laetitia Roux ==> Le conseil de Laetitia Roux, championne de ski-alpinisme : découvrir Squamish, à l'ouest du Canada, en VTT !!==> Plus d'information sur ...
Plongée sous-marine sur l’archipel de la Maddalena en Sardaigne 🇮🇹 En septembre dernier, nous avions établi notre camp de base pour une semaine sur l' île du Parc National de l’archipel de la Maddalena, au nord-est de...
Pas de commentaires

Publier un commentaire