Test et avis de la veste Bormio de Vaude pour le ski de randonnée

veste bormio vaude

Test et avis de la veste Bormio de Vaude pour le ski de randonnée

Pour mon séjour de ski randonnée en Islande, la marque allemande Vaude m’a proposé de tester sa veste Bormio spécialement conçue pour la pratique du ski de randonnée. Voici mon retour sur cette veste au positionnement particulier.

Un positionnement hybride

Jusqu’à présent, mon fonctionnement avec mes vêtements de ski de randonnée était assez classique :
– un tee-shirt qui évacue bien la transpiration de préférence en mérinos
– si température froide, une polaire et / ou une doudoune légère
– une veste softshell (coupe vent, déperlante et légère)
– une veste hardshell (imperméable et fortement coupe vent) en fond de sac
– suivant la course et la saison, une grosse doudoune en fond de sac

La veste Vaude Bormio est un mix entre une couche thermique, une softshell et une veste imperméable légère. En résumé elle peut se porter en seconde ou troisième couche.

veste bormio vaude de face
De face, plutôt stylée !
veste bormio vaude de dos
Vue de dos

Les caractéristiques

Je ne vais pas réinventer l’eau chaude, donc voici les caractéristiques données par Vaude :

Veste isolante pour le ski de randonnée :
– chaude, extrêmement respirante, fortement déperlante
– élastique
– fabrication écologique et équitable

En détails :

  • coupe sport étroite
  • manches préformées
  • ouaté
  • 2 poches de poitrine avec zip
  • 1 poche intérieure pour ranger la veste
  • zip frontal double-sens inversé avec rabat intérieur
  • parties élastiques sous les bras
  • poignets élastiques
  • cordon à la ceinture avec système de réglage à une main
  • capuche montée et réglable en largeur

Si vous souhaitez connaitre les autres informations données par Vaude : Veste Bormio 

Les conditions rencontrées durant ce test

1 semaine de ski de randonnée dans la péninsule des trolls dans le nord de l’Islande fin février 2018.
Températures rencontrées : entre – 4 degrés et 10 degrés (oui on a eu une météo bizarre pour février)
Vent : oui
Neige : un peu
Brouillard : un peu

J’ai porté la veste sur un tee shirt à manches longues en laine mérinos, je n’ai jamais mis de polaire ou doudoune. J’ai mis ma veste imperméable par dessus lorsque le vent était assez fort, notamment sur les crêtes.

ski de randonnée en islande avec la veste bormio
Mannequin islandais ©photo David Lagane

Une très bonne respirabilité !

Jusqu’à présent lors de mes sorties j’utilisais ma softshell légère Vaude, achetée il y a presque 4 ans, avec si besoin le matin l’ajout d’une couche intermédiaire, type polaire, pour les dix premières minutes. J’avais donc peur d’avoir vite trop chaud avec cette veste, mais il s’avère qu’elle a était parfaite durant toutes les journées avec des températures hivernales, sans avoir besoin de la quitter. En revanche lors de notre journée printanière (on a eu une journée à 10 degrés en Islande en Février 🙃) , la veste apportait trop de thermicité, obligeant à se mettre en tee-shirt à la montée, (comme avec la plupart des vestes softshell avec ce temps). Pour des températures plus froides, une polaire en seconde couche sera idéale pour un apport thermique supplémentaire si vous êtes frileux.

descente ski de randonnée avec vue sur fjord en islande
A l'aise aussi en descente !!©photo david lagane

Une veste déperlante

Vous l’aurez compris, je situe cette veste comme un mix entre softshell et micro doudoune. Mais un des plus de cette veste est sa forte dépenlance. Elle permet de rester au sec même avec des chutes de neiges ou du brouillard. Par contre je garde quand même la veste imperméable dans le fond du sac pour les grosses précipitations, pour rester longtemps sous la neige et pour le fort vent.

Je n’ai pas pu tester la résistance de la déperlance de la veste dans des fortes conditions humides, je ne m’engage donc pas sur ce point.

L’accessoirisation

La veste Bormio de Vaude est très agréable à porter. Elle est assez simple mais bien pensée, avec 2 grandes poches poitrines, qui sont facile l’accès même avec un sac sur soit et sa sangle abdominale ou lorsque l’on porte un baudrier. On peut regretter le manque des 2 poches classiques en plus pour y mettre ses mains lorsque l’on porte la veste en dehors de la sortie montagne.

Une grande poche intérieure avec fermeture permet de venir ranger la carte ou d’autres affaires durant la sortie. Je la trouve très pratique. C’est cette poche qui sert à compresser et ranger la veste.

La capuche dispose d’un serrage par l’arrière.

On peut regretter que les fermetures ne disposent pas d’une languette plus grosse pour une manipulation un peu plus aisée avec les gants.

intérieur de la veste bormio avec sa grande poche
La proche interne ©photo Romain Le Pemp
comparaison veste vaude compressée et comparatif avec une bouteille d'eau
Veste VS bouteille 0,5L ©photo Romain Le Pemp

Le style

Dans le descriptif, cette veste est plutôt donnée pour être portée près du corps. J’ai pris une taille qui permettait d’être à l’aise sans non plus qu’elle soit trop grande. Je fais 1,78 pour 75kg, ma veste est en L. Je pense qu’avec le M ça passe aussi pour moi, mais avec moins d’aisance. La veste à un style sympa et elle est bien coupée. Elle existe en plusieurs couleurs.

veste bormio vaude avec la capuche
Je souris en dessous !! ©photo Romain Le Pemp

Mon avis général sur cette veste Bormio de Vaude

Cette veste m’a vraiment bluffé : très agréable à porter, un apport thermique maitrisé, très respirante, un style sympa. Remplace facilement ma softshell et ma petite doudoune. Par contre je n’en ferai pas ma veste unique contre la pluie et le vent fort.

👉 Sur la question du prix, cette veste est à 230 €, donc de prime abord si l’on considère cette veste comme une softshell, le prix est élevé. Mais si on considère cette veste comme une softshell + une micro doudoune, alors le prix est avantageux et évite l’achat de ces deux produits.

Pour moi, c’est une veste que je recommande et que je vais continuer à porter.

Concept intéressant
Bonne respirabilité
Apport thermique bien équilibré
Agréable à porter
Compressible
Permet de se protéger de la neige/brouillard/pluie sans forcément sortir sa veste imperméable du sac
Fabrication écologique et équitable

Les languettes de fermeture ne sont pas assez grandes
La présence de poches classiques en plus aurait été pas mal, mais non indispensable

Pour plus de détails et pour l’achat :  Veste Bormio Vaude 

N’hésitez pas à écrire vos questions ou remarques en commentaire ci-dessous, j’y répondrai avec plaisir.

Vous aimerez aussi 👇

Test du ski de randonnée G3 Findr 94 Après avoir skié toute la saison dernière avec le ski de randonnée G3 Findr 94 (version 2017), voici mes retours et mon avis sur ce ski. Pourquoi avo...
Ski de randonnée et camping-car dans les Alpes de Lyngen (Norvège 🇳🇴) Amis skieurs de randonnée, amis amoureux de la nature et des voyages, amis camping-caristes, ce qui va suivre va vous donner envie d’aller explorer et...
Ski de randonnée dans la péninsule des trolls en Islande 🇮🇸 Suite à notre superbe séjour ski de randonnée et camping-car en Norvège l’an passé, l’envie de repartir cette année vers une destination du nord de l’...