blog via francigena

Via Francigena dans les Apennins : montagne, villages et arts

Une fois de plus, je vous emmène en Italie et plus particulièrement sur la Via Francigena dans les Apennins.

En 2017, nous avions fait une première partie de la Via Francigena dans la Vallée d’Aoste. Enthousiasmés par ces 7 jours d’itinérance, nous avons décidé de continuer notre chemin sur ce chemin historique.

Pour mémoire, comme je l’expliquais dans mon premier article, la Via Francigena est une ancienne route commerciale entre l’Italie et la France. Puis elle fut empruntée à partir du Moyen Age comme chemin de pèlerinage reliant Canterburry à Rome. Elle fut remise au goût du jour dans les années 90. Le logo actuel est inspiré d’une sculpture d’un haut-relief de la cathédrale de Fidenza, représentant des pélerins. Fidenza est notre point de départ de ce nouveau séjour en itinérance sur la Via Francigena.

via francigena cathédrale fidenza
Pèlerins ayant inspirés le symbole de la Via Francigena ©photo Laure-Elie Rodrigues

Nous nous étions arrêtés à Ivréa lors de notre premier séjour. Nous avons fait le choix de sauter quelques étapes de la plaine du Pô, afin de recommencer notre itinérance à pieds à partir de Fidenza jusqu’à Carrare. Durant ce cheminement, nous sommes passés de la province de Parme, à celle d’Émilie Romagne puis à la Toscane, tout en traversant la partie ouest des Apennins.

Vous le savez je ne suis pas un adepte des récits jour par jour ou étape par étape. Je vais donc plutôt vous parler des particularités et de mon ressenti de ce tronçon de la Via Francigena dans les Apennins.

marcheur en montagne
Sur la via Francigena ©photo Laure-Elie Rodrigues

Le balcon des Apennins

Certes la Via Francigena passe dans les Apennins, mais pas dans la partie la plus haute (en effet aucun intérêt  à l’époque des pèlerinages de s’aventurer dans les endroits les plus difficiles d’accès). Moi qui suis plutôt adepte des montagnes, des sommets, des crêtes et vallons, j’ai été un peu frustré de ne pouvoir les contempler que de loin. A cet endroit la Via Francigena offre un balcon sur cette chaine de montagne, véritable dorsale de l’Italie, mais n’y entre pas vraiment.

route en montagne d'Italie
Les Apennins ©photo Romain Le Pemp
sur le chemin de la via francigena
Ambiance pluvieuse avant Berceto ©photo Romain Le Pemp
nains via francigena
C'est 3 nains, ils vont à la mine ... ©photo Laure-Elie Rodrigues
randonnée apennins
Borne régionale ©photo Romain Le Pemp
randonnée apennins
Au dessus de Berceto ©photo Romain Le Pemp

Un sentier souvent en forêt

La Via Francigena passe donc sur une partie plus basse de la montagne, le chemin traverse majoritairement des forêts et des villages. Encore une fois, la foret c’est sympa quelques minutes, mais c’est toujours frustrant de ne pas avoir beaucoup de vue quand on sait qu’autour se trouvent  les Apennins d’un côté et la mer de l’autre.

soleil dans foret
Ha la foret ©photo Romain Le Pemp
vue sur montagne depuis via francigena
Quelques trouées pour voir les Apennins ©photo Romain Le Pemp

De nombreux villages traversés

Être resté assez bas permet en revanche au chemin de traverser de nombreux villages. Nous en avons traversés pas mal durant cette itinérance, continuant ainsi à nous faire découvrir le patrimoine architectural et religieux de l’Italie.

village perché via francigena
Bellissimo ©photo Romain Le Pemp
village italie pontremoli
Pontremoli ©photo Romain Le Pemp
village Ponzano Superiore via francigena
Ponzano Superiore ©photo Romain Le Pemp
village et ruelle via francigena
A l'heure de la sieste ©photo Romain Le Pemp
vigne village
A la sortie de Pontremoli ©photo Romain Le Pemp
via francigena Villafranca in Lunigiana
Villafranca in Lunigiana ©photo Romain Le Pemp
église italie
Traversée de village ©photo Romain Le Pemp

L’Italie, pays de l’art

En plus des nombreuses églises et petits bourgs plein de charme, nous avons également pu admirer un art plus contemporain et du street art.

porter sa croix via francigena
A chacun sa croix ©photo Laure-Elie Rodrigues
street art italie
Street art à Pontremoli ©photo Laure-Elie Rodrigues
tag street art carrare
Street art Carrare ©photo Laure-Elie Rodrigues
portrait street art
Ambiance subaquatique ©photo Laure-Elie Rodrigues
tag à carrare
Street art Carrare ©photo Romain Le Pemp
banc décoré
Interdit de stationner sur ce banc ?? ©photo Laure-Elie Rodrigues
street art carrara
Carrare ©photo Laure-Elie Rodrigues

Enfin, notre séjour s’étant terminé à Carrare, nous en avons profité pour aller visiter les célèbres carrières de marbre, connues dans le monde entier. Depuis des milliers d’années, elles fournissent des blocs de marbre pour les bâtisseurs et les plus grands artistes. Michel-Ange venait ici choisir ses morceaux de marbre et plus précisément dans la carrière enterrée. C’est là qu’a été extrait l’énorme bloc de marbre pour le David.

La majorité des carrières de marbre de Carrare est à ciel ouvert mais certaines sont enterrées. Il y a plusieurs carrières à découvrir. Nous sommes allés voir celles de Fantiscritti lors d’une visite guidée.

Carrière de marbre carrare
Carrière extérieure de Carrare ©photo Romain Le Pemp
carrière de marbre intérieure
Carrière intérieure de Carrare ©photo Romain Le Pemp
David statue
Le David ©photo Michel-Ange 😉

L’Italie : a tavola! A table!

A la manière de la France, l’Italie est aussi un pays riche culinairement, où chaque région a ses spécialités. C’est aussi le pays des pizzas et des apéritivo, bref un régal après une journée de marche.

jambon de parme
Spécialités de Parme ©photo Romain Le Pemp
apéritivo en italie
Aperitivo ©photo Romain Le Pemp

Une météo pas facile

Nous y sommes allés fin août mais nous n’avons pas eu une météo facile. La proximité de la mer et des montagnes fait qu’il y a souvent un temps humide.

randonneur via francigena

Avis

L’itinéraire de la Via Francigena permet de découvrir des lieux dans lesquels on ne se serait sans doute jamais arrêté si l’on avait été en voiture. Il emmène loin des sentiers touristiques à la rencontre de la vraie vie des italiens et nous apporte son lot de découverte.

Entre ce séjour sur la Via Francigena dans les Apennins et le séjour un an plus tôt sur la Via Francigena en Vallée d’Aoste, j’ai préféré celui de la Vallée d’Aoste. A cela plusieurs raisons : le côté montagne était plus marqué, ensuite nous avions eu une meilleure météo et le chemin offraient plus de beaux paysages. En revanche j’ai fortement apprécié les villages et les différents types d’art rencontrés.

La comparaison est toujours difficile car les lieux sont très différents, la météo aléatoire joue également un rôle à la perception et le ressenti est propre à chacun, donc le mieux est de vous faire vous même votre propre avis. 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les laisser en commentaire, j’y répondrai rapidement.

2 Comments
  • Paolo Guardalá - Team lacastellina15
    Posted at 16:22h, 16 juin Répondre

    Bonjour, nous sommes le “Garden Share” lacastellina15. Lorsque vous êtes autour de Vetralla, contactez-nous. Nous sommes impatients de vous accueillir à lacastellina15 et peut-être de vous montrer un magnifique site étrusque dans notre voisinage. Bon voyage!

    • Romain
      Posted at 23:47h, 17 juin Répondre

      Bonjour, nous vous remercions mais nous nous arrêtons cette fois ci à Acquapendente ! Pour la prochaine fois peut être

Post A Reply to Paolo Guardalá - Team lacastellina15 Cancel Reply