Mal aux pieds dans les chaussures de ski, essayez le bootfitting

bootfitting chaussures de ski

Mal aux pieds dans les chaussures de ski, essayez le bootfitting

Le ski c’est sympa, mais ça peut vite devenir désagréable si vous avez des douleurs aux pieds dans vos chaussures de ski. Étant un habitué du mal de pieds en ski alpin ou ski de randonnée, je dois bien choisir mes chaussures et faire quelques adaptations pour éviter ou atténuer les douleurs. Mais des solutions existent, ça s’appelle le bootfitting.

Pour mieux comprendre les solutions existantes pour éviter les douleurs dans les chaussures de ski, j’ai interviewé Baptiste, spécialiste ski et bootfitting au magasin de Glisshop de Clermont-Ferrand.

Qu’est-ce que le bootfitting ?

Le bootfitting c’est la personnalisation d’une chaussure de ski pour un pied. Les chaussures de ski sont faites par défaut pour un pied universel dans une coque rigide. Le bootfitting permet d’amener du confort en personnalisant et en adaptant les chaussures aux pieds du skieur.

Le bootfitting sert autant pour le ski de piste que le ski de randonnée et les méthodes sont similaires.

A qui est destiné le bootfitting ?

Le bootfitting est utilisé pour tous les types de skieurs. Pour le débutant pour progresser en ayant du confort et éviter les douleurs, jusqu’aux experts qui cherchent une adaptation ajustée de leurs chaussures

Le bootfitting permet en premier lieu de gagner en confort pour des personnes ayant des douleurs, mais est également utilisé pour gagner en précision pour des personnes n’ayant pas de problème particulier.

Quelles sont les différentes douleurs rencontrées avec les chaussures de ski ?

Chaque cas est particulier, mais les principales douleurs traitées sont des frottements et des crampes. Plusieurs problèmes sont à l’origine de ces douleurs :

Problèmes malléolaires, frottement de la malléole contre la coque, entrainant des frictions, des douleurs, voire des plaies
Problèmes de largueur du pied, entrainant des crampes sur la voute plantaire
Problèmes de frottement via algus valgus, malléole, os du pied qui ressortent
Ampoules et frictions (notamment en ski de randonnée)
Appuis tibial : plaie sur le tibia (notamment en freeride)
Problèmes de circulation sanguine

Quelles sont les différentes actions du bootfitting ?

Il existe 3 grandes actions accessibles au grand public.

Semelles sur mesure : c’est l’empreinte du pied prise sur une machine et qui sera reportée sur une semelle. Elles apportent précision et confort pour la voute plantaire et le talon.

Thermoformage du chausson : le chausson de la chaussure est chauffé, on place sur le pied des patchs en fonction des points de pression,  puis on enfile les chaussons, on met le tout dans les coques puis en sert et attend 15 minutes le temps que le chausson refroidisse avec les formes des patchs qui libèrent de la place une fois retirés.

Déformation de la coque : certaines coques permettent une déformation. La zone à déformer est chauffée, puis poussée avec des vérins pour déformer la coque pour libérer l’espace nécessaire.

Il existe une autre forme possible, avec le chausson injecté (pas disponible au magasin Glisshop), qui est plus destiné à la performance qu’au confort. Le chausson est créé au pied du skieur et adapté à la coque.

Il y a-t-il des aspects négatifs au bootfitting ?

Le bootfitting, notamment à travers la déformation de la coque, va faire vieillir le plastique un peu plus rapidement.

Quelles sont les étapes d’un bootfitting ?

  • Le client vient en boutique et me donne ses besoins.
  • Avec le scanner de la marque SIDAS, on fait une analyse poussée des pieds, on les modélise et on croise les données avec la base de données des chaussures.
  • L’expertise du conseiller est importante ici pour faire correspondre les besoins du client avec les caractéristiques des pieds, les modèles existants de chaussures de ski et les possibilités d’adaptation possibles via le bootfitting.
  • Pour le thermoformage ou la création de semelle, cela se fait directement sans prise de rendez-vous et le client repars avec son matériel.
  • Pour la déformation, une prise de rdv peut être nécessaire. La coque doit se reposer une nuit complète à l’atelier avec les vérins pour bien se former.

Le plus important reste l’analyse du pied et le choix de la chaussure, sinon il y aura un gros travail de bootfitting ensuite. Il faut faire attention à ne pas faire trop de déformations et personnalisations. Si on arrive à ce point, c’est que les premières étapes de l’analyse du pied et du choix de la chaussure n’ont pas été bien faits.

Quel est le prix des différentes sortes de bootfitting ?

Thermoformage du chausson : 7 €

Déformation de la coque : 15 € / point de déformation

Semelle : 89 € (semelle + préparation)

A quel moment faire le bootfitting ?

On conseille aux clients qui achètent de nouvelles chaussures de ski de skier 2 ou 3 jours avec, puis de revenir pour réaliser un bootfitting. Cela permet de connaitre les points qui font mal et de tasser le chausson.
Pour ceux qui connaissent bien leurs “pathologies”, on peut directement réaliser les actions, notamment pour les skieurs de randonnée.

Comment choisir un magasin de bootfitting ?

Les bootfitters ont une formation faite par la marque qui vend le matériel nécessaire. Généralement si le magasin dispose du matériel cité plus haut, il y aura les personnes formées et compétentes pour réaliser le bootfitting. Le mieux est donc de se renseigner en amont de l’achat de la chaussure pour savoir si le vendeur sera en capacité de réaliser les actions nécessaires ensuite.

Mon cas personnel : retour d’expérience

Comme je vous le disais en introduction, je galère pas mal quand il s’agit de changer de chaussures de ski et j’ai régulièrement des douleurs ensuite. Ma pratique étant tournée maintenant exclusivement sur le ski de randonnée et la free-rando, mon choix se portent vers les modèles qui offrent un bon rapport légèreté – rigidité – débattement.
J’ai un cou-de-pied (le dessus du pied) assez fort, du coup dans la plupart des chaussures de ski il faudrait que je prenne 2 ou 3 pointures  au dessus pour pouvoir rentrer le pied dedans, mais après le pied n’est pas bien maintenu en longueur et largeur, entrainant un serrage excessif au niveau du tibia et un blocage de la circulation sanguine, donc des douleurs etc…

Ma solution :
– trouver des modèles offrant une bonne hauteur d’origine
enlever les semelles de propreté internes pour gagner de la place en hauteur
thermoformer mes chaussons pour réduire encore les points douloureux
ne pas trop serrer mes chaussures en descente

J’espère que cet article vous aura permis d’y voir plus clair dans les possibilités offertes par le bootfitting pour régler au mieux vos problèmes de douleurs dans vos chaussures de ski. Si vous êtes dans le coin de Clermont-Ferrand, je vous recommande le magasin Glisshop pour être conseillé dans l’achat de vos nouvelles chaussures de ski et si besoin leur personnalisation.

Merci à Baptiste d’avoir pris le temps d’échanger et m’expliquer tout cela et à l’équipe de Glisshop pour leur accueil.

 

N’hésitez pas à donner vos retours d’expériences en commentaires ou vos astuces maison pour ne plus avoir mal aux pieds en ski.

No Comments

Post A Comment