Boucle cols du Glandon, Croix de Fer, lacets de Montvernier, Chaussy

col du glandon en maurienne

Boucle cols du Glandon, Croix de Fer, lacets de Montvernier, Chaussy

En Maurienne, des cols réputés pour le cyclisme ce n’est pas ce qui manque ! Mais lorsque l’on commence à s’y intéresser pour préparer sa sortie, se pose la question de l’itinéraire, de l’enchainement des cols, des versants de montée à choisir etc..
Je vous partage ici une boucle réalisée début juin qui permet d’enchainer des cols et passages très sympas, notamment le col du Glandon, le col de la Croix de fer, les lacets de Montvernier, et le col du Chaussy.

L’itinéraire

  • Départ de la Chambre, altitude 420 m
  • Col du Glandon par le versant Est, altitude  1924 m
  • Col de la Croix de Fer depuis le Glandon , altitude 2067 m
  • Descente à Saint-Jean de Maurienne, altitude  550 m
  • Rejoindre Pontamafrey, altitude  500 m
  • Gravir les lacets de Montvernier , altitude 782 m
  • Continuer jusqu’au col du Chaussy , altitude 1533 m
  • Redescendre à la Chambre, altitude 420 m

 

Kilométrage : 92 km

Dénivelé positif : 3000 m

Pourquoi choisir ce sens ?

La monté du Glandon et de la Croix de fer par ce versant est plus sauvage

On profite de monter le col du Chaussy par les célèbres lacets de Montvernier

Le col du Glandon depuis Saint-Etienne de Cuine (versant Est)

En juin j’étais assez peinard sur la route, mais en juillet / août j’imagine qu’il en ai autrement, surtout qu’à des endroits la route n’est pas large. Après une montée plutôt en forêt, c’est à la moitié du parcours que les choses deviennent interessantes, tant pour la vue sur les montagnes que pour la pente qui devient joueuse. Un col qui se monte bien avec les derniers virages très esthétiques. La montée fait environ 19 km, pour 1600 m de dénivelé, avec un pourcentage moyen de 7 %, avec quelques passages à 11 %.

profil cyclisme col glandon
Tranquille Emile

L’histoire non officielle du nom du col du Glandon

Si je vous dis 1515 (non ce n’est pas l’altitude d’un col), mais la date de la célèbre bataille de Marignan en Italie, remportée par les troupes de François 1er. Jusque là, ça va. Mais pour aller en Italie à l’époque, le tunel du Fréjus au fond de la vallée de la Maurienne n’existait pas encore (et oui, par ce que l’on n’avait pas encore inventé les télépéages..). Du coup François 1er, dis François le Français ou Francis pour ces amis proches, devait traverser les montagnes par les cols ou par la côte pour aller ou repartir de l’Italie. A l’aller, ils étaient passés par le sud-est, vers Vintimille (une histoire de sac Vuitton pour sa femme d’après les historiens), mais après cette gloirieruse victoire, qui fit entrer l’année 1515 au panthéon des années célèbres avec 1998, François 1er eu l’idée de couper à travers les montagnes pour d’après ces propres mots  “rentrer plus vite à la maison en évitant les bouchons à la frontière” (et oui l’espace Schengen n’existait pas). Bref, François et ses hommes coupèrent à travers la montagne, c’était fin septembre, la neige n’avait pas encore fait son retour. Ils arrivèrent à un col, la nuit commençait à tomber, et François qui commençait à avoir un mal de ventre  (surement la turista) et  lui tardant de rejoindre rapidement son logis dans la vallée, lança à son armée “Ne glandons pas ici”. Tous ne comprirent pas l’empressement, mais au fur et à mesure s’exécutèrent. Plus tard, en racontant leurs exploits de la bataille Italienne, les soldats racontèrent en même temps cette histoire. De fil en aiguille, le col qui n’avait pas de nom à l’époque, fut ainsi baptisé Col du Glandon, en référence à la phrase prononcée par le roi, pressé d’arriver sur le trône…

Dans les lacets avant d'arriver au col ©photo Romain Le Pemp

Le col de la Croix de Fer depuis le col du Glandon

Je l’ai mis comme col, mais depuis le Glandon, c’est hyper rapide, 2 km et 100 m de dénivelé. D’où cette question, est-ce que l’on grimpe véritablement le col du Glandon ou le col de la Croix de fer lorsque l’on passe dans ce sens ? Perso j’ai plus eu l’impression de gravir le Glandon que la Croix de Fer. J’imagine que dans le sens inverse, les cyclistes ont l’analyse inverse. La vue depuis le col de la Croix de Fer est bien sympa,  avec les Aiguilles d’Arves en fond d’écran !

entre col glandon et croix de fer
C'est ça la Croix de fer !! ça monte même pas ;-)) ©photo Romain Le Pemp
vue panoramique depuis col de la croix de fer
Les Aiguilles d'Arves en carte postale ©photo Romain Le Pemp

Les lacets de Montvernier et le col de Chaussy

Le Tour de France a mis un coup de projecteur en 2015 lors de son premier passage dans les lacets de Montvernier. Véritable empilement de 18 lacets, les uns sur les autres, droit dans la pente (ou dré dans l’pentu en patois de la Yaute). Ils permettent de rejoindre Pontamafrey à Monterniver en 3,5 km et une moyenne de 8,2%. La route a été créée entre  1928 et 1934. Les lacets sont plus impressionnants vus de de loin ou sur les photos aériennes, mais une fois dedans ça passe crème, et pour les cyclistes sujets au vertige, il n’y a pas la sensation de vide comme on pourrait le croire (du moins pas à la montée).

lacets de montvernier maurienne
Dré dans l'pentu
lacets de montvernier en maurienne
Oui oui ils sont bien là, dans les arbres ©photo Romain Le Pemp

Ensuite pour atteindre le col du Chaussy, c’est une succession de traversées de petits villages et hameaux. La route est assez peu fréquentée. Au total, 14 km pour 1000 m de dénivelé. Dans les derniers kilomètres, la vue se dégage sur la vallée de la Maurienne en contre bas. Au col il y a des alpages de part et  d’autres, puis on replonge vers la vallée entre La Chambre et le col de la Madeleine. Pour ma part, je n’ai pas pu trop apprécier le paysage, j’étais sous la pluie, trempé, j’étais néanmoins content d’avoir mes freins à disques.

profil cyclisme maurienne col du chaussy
A l'aise en charentaise
montée col du chaussy
Couvrez-vous, va y avoir un grain dans le coin .. ©photo Romain Le Pemp

Si on a encore les jambes ?

Lors de ma sortie j’ai donc pris une bonne douche intégrale dans le Chaussy et  la descente vers la Chambre et l’orage menaçait en altitude. Mais dans l’ideal, l’idée était d’enchainer avec le col de la Madeleine par son versant sud. L’itinéraire est vraiment propice à cela, lors de la descente du col du Chaussy vers la Chambre, à 4 km avant d’arriver on rejoint la route menant au col de la Madeleine depuis La Chambre. A allant à gauche vous rejoignez votre point de départ, en allant à droite vous vous offrez le col de la Madeleine. Ensuite arrivée là haut, il suffit de redescendre à La Chambre. Ce « détour » vous ajoute environ 1200 m de dénivelé positif et 30 km à votre parcours. Si vous souhaitez vous entrainer pour les Cinglés du Ventoux, la boucle décrite en ajoutant le col de la Madeleine correspond à peu près au dénivelé et à la distance de l’enchainement des 3 montées du Mont Ventoux.

L’Aura (…rien à voir avec la chanson de Johnny)

Si vous avez déjà traversé la Maurienne en voiture ou en vélo, vous aurez peut être déjà vu un symbole immense posé à flanc de montagne. Certains y voient un trou de serrure, d’autres une auréole. Les cercles de cultures et les martiens n’y sont  pour rien, c’est une oeuvre d’art, appelée L’Aura. Elle est, selon ses créateurs, la plus grande création collective du monde. Elle est un symbole de solidarité. Cette oeuvre de 42 000 pièces porte chacune un message gravé par les habitants.  Elle située sur la commune de Sainte-Marie-de-Cuines, fait 5000 m2 et est construite avec des pièces d’aluminium (autre spécialité de la vallée avec le cyclisme). En venant de L’Italie elle est sur votre gauche.

L'aura enn maurienne, oeuvre
Trou de serrure ??

SI vous avez des questions ou des conseils d’autres boucles sympathiques à faire dans le coin, n’hésitez pas à les inscrire en commentaire !!

No Comments

Post A Comment