Mont Ventoux en cyclisme par les 3 côtés : les cinglés du Ventoux

le ventoux en cyclisme

Mont Ventoux en cyclisme par les 3 côtés : les cinglés du Ventoux

L’ascension en vélo du Mont Ventoux reste l’une des étapes incontournables pour tout cyclisme amoureux des cols et de la montagne. Mais enchainer trois montées Mont Ventoux dans une seule journée, en passant par les trois routes d’accès au sommet, devient un peu plus sérieux comme challenge. Certains se lance comme défi de le monter 6 fois dans la journée…

Le Mont Ventoux, une histoire

Lorsque l’on fait du vélo en montagne, on a l’habitude de grimper des cols qui sont le passage entre deux vallées ou d’atteindre un village ou une station d’altitude. Mais là, le Mont Ventoux ne fait la jonction entre rien. C’est une montagne culminant à 1910 m d’altitude posée au milieu de collines. Du coup, pourquoi une route y a été construite ? La route d’accès par le sud a été créée en 1886 pour l’installation de l’observatoire météorologique au sommet du Ventoux.

Dans cette période, le développement du matériel vélo est assez fort; création de la chaine, création du pneu (Dunlop), de la chambre à air (Michelin). Les cyclotouristes en quête de nouveaux terrains de jeux, utilisent cette route pour réaliser l’ascension du Ventoux.

Plus tard, vers les années 1900, ses pentes voient apparaitre des courses automobiles. Puis dans le milieu des années 20, c’est le ski alpin qui fait son apparition pour définitivement encrer le Mont Ventoux comme un haut lieu touristique.

Le Mont Ventoux, une légende

Le Ventoux, surnommé le Géant de Provence ou encore le Mont Chauve, renforce sa légende cycliste notamment grâce au passage du Tour de France. Ce dernier y est passé 16 fois au total, ce qui est relativement peu par rapport à d’autres col alpins (col du Galibier, 61 passages) ou pyrénéens (col du Tourmalet, 79 passages). Mais la légende du Ventoux était faite.

La mort du cycliste anglais Tom Simpson à quelques centaines de mètres du sommet en 1967 retransmis à la télé ou le malaise d’Eddy Merckx après sa victoire au sommet en 1970 ont marqué les esprits et fait entrer le sommet dans la légende du cyclisme.

Le Club des Cinglés du Mont Ventoux

Comme souvent les choses les plus improbables naissent d’un défi. C’est le cas pour les Cinglés du Mont Ventoux, l’enchainement en une journée des 3 montées différentes du Mont Ventoux, soit 137 km et 4520 mètres de dénivelé positifs. 
Perso, je trouve bien pour valider un col en cyclisme, de le gravir par ses différents versants, généralement deux. Si vous lisez mes articles sur le col de L’Iseran ou des cols du Massif du Sancy, vous verrez que je mets un point d’orgue à faire les deux côtés d’un col durant la même sortie. Bref, revenons à notre Ventoux, le défi a été rapidement relevé, certain ont donc poussé l’aventure  plus loin, en rajoutant une 4eme montée, mais cette fois-ci par une route forestière, pour devenir les Galériens du Ventoux. Et puis d’autres ont encore poussé le bouchon plus loin (comme Maurice), en doublant le défi originel pour faire 6 ascensions dans la même journée, soit 2 fois les 3 faces… les Bicinglés du Ventoux.

Si vous voulez faire officialiser votre défi, il faut vous rapprocher du Club des Cinglés du Ventoux. En vous inscrivant et payant 20€, vous recevrez la plaque officielle pour mettre sur votre vélo le jour J, puis en justifiant de la réalisation revenir votre diplôme et apparaitre sur le listing des finishers. Sinon vous pouvez juste le faire pour vous sans le faire officialiser.

Voyons maintenant les trois montées possibles, je vous les présente dans l’ordre dans lequel je les ai montées.

sommet ventoux brouillard
Et 1 et 2 et 3 Ventoux ©photo la personne qui passait par là

Montée du Mont Ventoux par Bédoin : c’est pas pire

Annoncée comme la plus dure montée du Mont Ventoux, voire pour certains la plus dure montée d’un col en France, la montée du Mont Ventoux par Bédoin n’est pas si compliquée que ça. En tout cas le jour où nous avons enchainé les 3 montées, elle ne m’a pas paru si difficile. Mais les conditions météo peuvent jouer en votre défaveur, on voit ça plus loin dans l’article.

La montée est aux trois quarts dans les bois, puis à partir du chalet Reynard, le paysage se découvre et l’on arrive sur la lune. C’est surement la partie la plus connue du Mont Ventoux, avec ses grandes étendues de pierres, balayées par le vent.

montée ventoux vélo brouillard
On y voit comme à travers une pelle ©photo Romain Le Pemp

Distance : 22,7 km
Dénivelé positif : 1620 m

Profil du Mont Ventoux par Bedoin

profil ventoux cyclisme bedoin

Montée du Mont Ventoux par Malaucène : des passages costauds

Il est toujours plus délicat d’évaluer une montée lorsque l’on en a déjà une dans les jambes, mais c’est dans celle-ci que j’ai eu mon seul passage à vide de la journée. A environ 10 km de l’arrivée, la pente devient plus rude avec des passages assez longs entre 12 et 13 %. C’est bien de le savoir pour en garder sous la pédale pour franchir ces passages et terminer sereinement la montée.

Cette montée offre de belles vues sur les environs, comme pour la première, elle se passe pas mal en forêt au début.

cyclisme mont ventoux
Le grand cinglé du Mont-Ventoux ©photo Romain Le Pemp

Distance : 21,2 km
Dénivelé positif : 1535 m

Profil du Mont Ventoux par Malaucène

profil ventoux cyclisme malaucène

Montée du Mont Ventoux par Sault : un long fleuve tranquille

C’est la montée la plus longue mais aussi celle avec le moins de dénivelé. C’est la plus roulante des trois. Les six derniers kilomètres sont communs à la montée de Bédoin, au niveau du refuge Reynard. On retrouve alors ses paysages désertiques caractéristiques qui emmènent vers le sommet du Ventoux.

montée depuis sault au ventoux
Et une troisième montée ©photo Romain Le Pemp

Distance : 25,7 km
Dénivelé positif : 1152 m

Profil du Mont Ventoux par Sault

profil ventoux cyclisme sault

A quelle période faire l’ascension du Mont-Ventoux ?

Pour moi il y a deux points essentiels à prendre en compte pour choisir sa période pour gravir le Ventoux à Vélo :
– la météo
– la fréquentation

La météo pour le Mont Ventoux en cyclisme

C’est un point non négligeable à prendre en compte pour gravir le Ventoux en vélo. Autant si vous faites une montée, vous pouvez y aller à peu près n’importe quand, du moment que la route est déneigée, si vous êtes un minimum équipé et entrainé. Par contre si vous voulez enchainer les trois montées dans la journée, des conditions pas favorables augmenteront la difficulté.

Voici les points bloquants ou rendant plus difficile l’ascension :

la fermeture de la route par la neige : là c’est clair, ça ne roule pas. Vous pouvez anticiper l’ouverture officielle, si les engins ont déneigé et qu’il y a encore la barrière pour les voitures, mais si vous venez de loin c’est assez dure à estimer. Pensez aussi que la route peut être dégagée au début mais avec de la neige par certains endroits.

le vent : ça souffle et pas qu’un peu sur le Ventoux, pas étonnant que ce soit désertique là-haut. J’ai lu que le vent soufflait au sommet environ 240 jours par an, avec des vitesses assez élevées. Le record date de 1967 avec 320 km/h de vent relevé. Donc vérifiez bien le vent sur la météo, car il peut faire beau mais y avoir beaucoup de vent, accentuant le froid ressenti.

le brouillard / nuage : c’est encore l’un des particularités du Ventoux, les nuages ont tendances à s’y accrocher au sommet, rendant alors la visibilité nulle, faisant baisser la température et augmenter l’humidité. Pareil, la majorité de l’année le Ventoux est dans les nuages/brouillard.

le soleil : en plein cagnard, en plein été, sans ombre sur les 6 derniers kilomètres, ça peut vite devenir l’enfer. Donc par très beau temps et forte chaleur, notamment en été, partez tôt.

Lors de notre journée des Cinglés du Ventoux, en Octobre, nous avons eu les nuages qui sont restés bloqués là haut toute la journée. La couverture nuageuse était là vers 1400 m d’altitude environ, donc autant dire que les parties où la vue aurait dû être dégagée, on n’a pas vu grand-chose ! Ajouter à cela le vent et l’humidité, on n’a pas eu trop chaud durant la journée. On a par contre eu de la chance c’est que le vent qui soufflait venant du sud a peu réchauffé la température au sommet, nous donnant ainsi un merveilleux 6 degrés.

Il faut surtout se dire que la montée c’est une chose, la descente s’en est une autre parce qu’avec l’humidité, la température et la vitesse, on se refroidit vite et on peut vite avoir très froid aux mains et au corps.

mont ventoux cycliste brouillard
Même ambiance, quel que soit le versant ©photo Romain Le Pemp

Du monde sur la route

Quand je parle de monde, cela peut être les cyclistes et autres vélos électriques réalisant la montée. Même si le nombre peut être important, chacun ayant son rythme et chacun ne partant pas au même moment, un certain espacement se fait naturellement.

Mais le monde c’est surtout les véhicules qui vont vous doubler durant toute la journée. Et là il y a foule en la matière. Comme dans tout col de montagne célébre, il y a les touristes qui montent en voiture au sommet et les nombreux groupes de motards, venus profiter des virages et du paysage. Mais ce qui m’a marqué ici, c’est le nombre de groupe de voitures qui font une balade collective. Ils sont faciles à reconnaitre car c’est généralement par type ou marque de voiture qu’ils se rassemblent. Juste sur la journée où l’on y était, on a croisé des groupes de Porsches, Subaru, Jeep, Deux Chevaux… Enfin et c’est peut-être le plus dangereux, c’est tous les types qui se prennent pour Sébastiens Loeb et vont se faire des montées et descentes assez rapides, généralement tôt le matin histoire de croiser moins de monde, sauf que c’est aussi le moment où les cyclistes sont dans la montée. Sur le versant Malaucéne, juste à voir les traces de roues sur le bitume de ce versant du Ventoux, on imagine facilement que certains vont rouler fort là-bas en voiture ou moto.

Les périodes propices pour faire le Mont Ventoux à vélo

Dans la lignée de ce que l’on vient de voir, vous comprendrez que des périodes sont plus propices que d’autres :

En été : meilleure météo mais risque qu’il fasse chaud et qu’il y ait beaucoup de monde

Au printemps : il vous faudra attendre l’ouverture de la route courant avril – mai, journée plus longue, belle météo, pas encore trop chaud

A l’automne : avec l’été indien vous aurez de belles journées, possibilité d’avoir des périodes de pluie. Le soleil se lèvera moins tôt que si vous y allé au printemps

vue sur la provence
La Provence autour du Ventoux ©photo Romain Le Pemp

Déroulement de notre journée d’ascension des 3 faces du Ventoux

Nous logions à Sainte-Colombe, à quelques kilomètres de Bédoin, sur la route du Ventoux.

– Départ de Sainte-Colombe et descente à Bédoin pour commencer la montée depuis le village
– Montée au Ventoux depuis Bédoin en 2h avec arrivée dans le froid, le vent et les nuages
– Descente à Malaucène et rechargement des gourdes
– Montée au Ventoux depuis Malaucène en 2h30, arrivée avec encore plus de vent au sommet
– Descente à Sault, quelques minutes d’arrêt pour recharger les gourdes
– Montée au Ventoux depuis Sault en 2h, pour une dernière photo
– Redescente à Sainte-Colombes

Le parcours de la journée sur Strava

Une belle journée bien remplie, il nous aura « juste » manqué d’avoir la vue au sommet et durant les derniers kilomètres des montées.
Le lendemain il faisait beau, du coup on y est retourné voir la vue. Effectivement c’était pas la même.

vue depuis ventoux
C'est beau aussi sans le brouillard ©photo Romain Le Pemp

Equipements pour les Cinglés du Ventoux

Autant pour enchainer les Bicinglés il doit falloir être un peu plus prévoyant sur l’équipement et l’organisation, autant pour les Cinglés du Mont Ventoux, votre équipement normal d’une longue sortie montagne en vélo convient. Après encore une fois tout dépend de la météo annoncée.

Voici mon matériel lors de notre réalisation des Cinglés du Ventoux le 12 octobre 2019, ça vous donnera une idée. Pour info, la météo était bof en altitude avec des températures annoncées pas démentes.

– Maillot cycliste et cuissard normaux
– Manchettes pour les bras
– Coupe-vent léger
– Gants fin intégraux
– Deuxième petite paire de gants pour la descente
– Lunette de soleil mais qui n’ont servi à rien
– Casque et gapette
– Chaussures et sur-chaussures néoprène (j’ai assez vite froid aux pieds, mes collègues n’en avaient pas)
– Deux gourdes de 500 ml
– Des barres et gels comme ravitaillement
– Lumière arrière rouge clignotante pour être vu toute la journée
– Lumière avant (une seule pour le groupe) pour le départ de nuit

cyclistes ventoux

Quelques conseils

C’est cadeau, voici un résumé des conseils utiles pour réussir au mieux votre journée :

– être un minimum entrainé : si vous avez l’habitude de faire du cyclisme en montagne, l’ascension des 3 montées du Mont Ventoux ne vous posera pas de problème
– choisir une période calme touristiquement
– éviter les journées trop chaudes ou trop ventées
– partir tôt le matin
– avoir l’équipement et le ravitaillement adéquates
– ne pas sous-estimer les descentes et le froid
– loger à proximité du village d’où vous voulez débuter la première ascension
– profiter de la journée !!

Si vous avez des questions sur l’enchainement des montées du Mont Ventoux ou juste sur une montée n’hésitez pas à les écrire en commentaire.

No Comments

Post A Comment