Parcours de la traversée des Pyrénées à vélo par les cols (cyclisme)

Parcours de la traversée des Pyrénées à vélo par les cols (cyclisme)

A la fin de notre journée des Cinglés du Ventoux en octobre 2019, l’idée est venue de se refaire ensemble une bambée à vélo. Les Pyrénées étant ma montagne de cœur, l’idée de les traverser à vélo en reliant l’Atlantique à la Méditerranée est vite apparue. Devant l’enthousiasme et la motivation des autres, le projet était officiellement lancé. Il ne restait plus qu’à faire un parcours digne de ce nom !

A lire aussi  Mont Ventoux en cyclisme par les 3 côtés : les cinglés du Ventoux

Traversée des Pyrénées : vélo voyage, bikepacking, cyclisme ??

Mais avant de créer le parcours, il faut d’abord savoir quel type de traversée et surtout quel type de vélo et d’organisation on va utiliser. Et oui, ce n’est pas le même nombre d’étapes si l’on part en mode léger avec un vélo de course ou avec 20 kilos sur un vélo de voyage.. Du coup lorsque l’on parle de traversée les Pyrénées à vélo, il faut déjà se demander de quelle pratique on parle ?

en mode voyage à vélo, où le vélo sert à se déplacer mais aussi à transporter son matériel pour s’héberger, se nourrir, etc.. Il s’agit ici des vélos avec des portes bagages et de grandes sacoches de part et d’autre des roues.

en mode bikepacking, version plus légère où toujours sans assistance extérieure on transporte un certain nombre d’affaires mais cette fois-ci dans des plus petites sacoches accrochées au cadre, guidon ou sous la selle. Ici on transporte principalement le nécessaire personnel et on utilisera les services d’hôtels, gîtes et restaurants pour éviter d’emporter trop de matériels avec soi. Cela permet d’être plus rapide, léger et agile que le précédent, car on peut utiliser un vélo de route ou un gravel, tous les deux plus légers et alaises pour avaler les kilomètres en montagne à la différence du vélo de voyage.

en mode vélo de route léger où l’on cherche à avoir le vélo le plus léger pour enchaîner et gravir les cols. On transporte avec soi sur le vélo que le strict minimum pour la journée (barres, eau, veste de pluie, nécessaire de réparation). Cela nécessite donc d’avoir « une assistance » en voiture ou camping-car, que l’on quitte le matin et que l’on retrouve le soir, pour transporter les affaires et dormir en camping ou en hôtel.

Nous avions d’abord imaginé faire cette traversée en utilisant nos vélos de cyclisme avec une petite sacoche pour transporter quelques affaires et dormir à l’hôtel. Mais l’un d’entre nous ayant des douleurs récurrentes au dos et ne pensant pas pouvoir enchaîner les étapes, il se proposa de rouler un peu à vélo avec nous chaque jour et de faire l’assistance voiture.
Nous avons donc opté pour une traversée des Pyrénées en cyclisme, en mode léger et avec une assistance pour transporter les affaires et dormir en camping le soir. Je vous explique les différents conseils organisationnels dans un article dédié.

plateau de beille cyclisme traversée pyrenees
En mode light ©photo Ludo Cazard

Construction du parcours de la traversée des Pyrénées à vélo

Lorsqu’il s’agit de traverser les Pyrénées à pied, le GR 10 et la HRP (Haute Route des Pyrénées) viennent de suite en tête. Mais lorsque l’on parle de cyclisme, malgré l’image des cols mythiques empruntés par le tour de France, l’évocation d’un parcours de référence, connu et jalonné ne m’est pas venu directement, j’ai donc créé le parcours qui répondait à mes envies et notre état d’esprit : gravir des cols !

Après avoir tracé et validé avec mes potes l’itinéraire, j’ai découvert que « La route des cols des Pyrénées » existait, c’est une route touristique qui emprunte les cols principaux entre Atlantique et Méditerranée. Cette route est le nom récent donné à la route thermale des Pyrénées, dont Napoléon III avait lancé la mise en oeuvre afin de relier les villes thermales à l’époque où le tourisme bourgeois était en pleine expansion. Cette route des cols des Pyrénées permet aux motos, voitures, camping-car et vélos de traverser les Pyrénées sans trop se poser de questions sur l’itinéraire.

Au final je préfère avoir pu tracer mon parcours avant de connaitre cette route, cela m’a d’une part permis de me faire ma propre idée sur ce que je souhaitais faire et de personnaliser l’itinéraire. Le parcours répond à l’objectif de gravir avec un enchaînement cohérent les principaux cols des Pyrénées. Des cols il y en a des centaines, l’idée n’était pas de tous les faire, mais de faire ceux qui formaient un itinéraire logique, tout en ajoutant des cols « bonus », c’est à dire des cols non traversant où le sommet est une impasse, mais qui valent le détour. Ces cols bonus, pourraient servir de fusible en fonction de la météo et de l’état de force des troupes durant la traversée.

Dans la création du parcours, au-delà de passer par les plus beaux et hauts cols, deux autres points ont conditionné les étapes :
– la cohérence dans les difficultés entre les étapes, en km et D+
– la possibilité de trouver un hébergement dans le lieu d’arrivée

Nous avons tablé sur des étapes conséquentes mais pas surchargées. Cela a fait de belles journées sur les vélos mais sans tomber dans l’excès, le but était quand même de profiter du vélo, du paysage et des potes. Voici les étapes !

cyclisme col des tentes pyrenees
Col des tentes (étape bonus), point culminant de la traversée à 2208 m

Notre parcours de la traversée des Pyrénées à vélo

Voici notre itinéraire de la traversée des Pyrénées, que nous avons réalisé début août.

Résumé :

Départ : Hendaye
Arrivée : Cerbère
Kilometres :  944 km (indication Strava)
Dénivelé positif : 24 416 m (indication Strava)
Temps effectif à pédaler : 54 h 30 minutes (indication Strava)
Etapes : 8 dont 1 bonus
Période : du 3 au 10 aout 2020

Etape 1 : Hendaye 👉 Larrau

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col de saint-ignace (km 21)
col otsondoko lepoa (km 43)
col d’ispeguy (km 63)
col burdincurutcheta (km 105)
col bagargui (km 114)

Etape 2 : Larrau 👉 Argelès-Gazost

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col du soudet (km 30)
col de la pierre saint martin (km 35)
col marie blanque (km 80)
col d’aubisque (km 116)
col du soulor (km 125)

Etape 3 BONUS : Gèdre 👉 Gèdre

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col des tentes (km 19)
cirque de troumouse (km 51)

Etape 4 : Argelès-Gazost 👉 Loudenvielle

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col du tourmalet (km 37)
hourquette d’ancizan (km 70)
col d’azet (km 99)

Etape 5 : Loudenvielle 👉 Seix

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col de peyresourde (km 10)
col du portillon (km 34)
col de mentet (km 72)
col du portet d’aspet (km 87)
port de la core (km 122)

Etape 6 : Seix 👉 Albiès

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col de latrape (km 17)
col d’agnes (km 33)
port de lers (km 41)
plateau de beille (km 92)

Etape 7 : Albiès 👉 Saint-Michel-de-Llotes

profil traversee des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col de marmare (km 22)
col du chioula (km 24)
col de pailhères (km 46)
col des moulis (km 68)
col de garabeil (km 73)
col de jau (km 91)

Etape 8 : Saint-Michel-de-Llotes 👉 Cerbère

profil traversée des pyrenees par les cols

Cols à grimper :

col sainte-margherite (km 8)
col fourtou (km 22)
col de mollo (km 76)
tour madeloc (km 81)

Quelques conseils

peyresourde col Pyrénées
Ludo a choisi son camp ©photo David Lagane

Notre traversée s’est bien passée, le parcours s’est bien enchainé. A certains moments on est un peu dans le dur avec la chaleur ou la fatigue, mais ce parcours avec ces étapes reste à mon sens à la portée de cyclistes en forme qui roulent régulièrement et n’ont pas peur du dénivelé. Voici le récit de notre traversée dans cet article.

Le parcours présenté ci-dessus est celui réellement parcouru. Nous avons dû faire quelques aménagement par rapport au parcours initialement prévu. Dans la première version, il y a avait le col de Porte et le col des Bordères en plus, par contre sur place nous avons rajouté le col de Marmare et la montée à la Tour Madeloc.

Si vous prévoyez aussi de faire ce parcours ou un autre, penser que c’est bien d’avoir un peu de souplesse une fois sur place pour s’adapter, en fonction de la météo, de la fatigue, d’un problème mécanique..

N’hésitez pas à réaménager notre parcours en fonction de vos envies, votre condition et les cols que vous voulez voir. Réduire ou augmenter le nombre d’étapes, ajouter des cols bonus, ajouter des étapes bonus, tout est ouvert !!
Voici quelques noms de cols que nous n’avons pas fait durant cette traversée, mais qui peuvent se faire en jouant avec l’itinéraire ou en col bonus : col de Porte, col des Bordères, col d’Hautacam, montée de Luz-Hardiden, col de Couraduque, col des Spandelles, col d’Aspin, mur de Péguère …

A lire aussi  10 conseils pour organiser sa traversée des Pyrénées en cyclisme

Si vous avez une question ou un retour d’expérience à partager, n’hésitez pas à l’inscrire en commentaire !

13 Comments
  • onebagtwowings
    Posted at 11:29h, 24 mai Répondre

    Merci pour toutes ces informations ! C’est exactement ce que je recherchais ; je compte faire une traversée similaire du 3 au 11 Juillet 2021

    • Romain
      Posted at 16:40h, 24 mai Répondre

      Content que ça puisse servir, c’est fait pour ça !! Bonne traversée des Pyrénée alors
      Merci pour ce commentaire sympa

  • Emmanuel Laird
    Posted at 21:54h, 13 juillet Répondre

    Magnifique 🥰🥰🥰🥰

  • Pierre Maruzzi
    Posted at 19:08h, 29 juillet Répondre

    Merci pour cet itinéraire, je compte m’en inspirer très fortement pour faire la traversée mi-Aout !
    Est ce que tu sais si il y a beaucoup de resto/superettes sur le chemin pour pouvoir m’approvisionner avant de trouver un lieu de bivouac ?
    Cheers, Pierre

    • Romain
      Posted at 00:55h, 30 juillet Répondre

      Salut, toutes les étapes arrivent dans une vallée donc il y a ce qu’il faut. La seule où ça sera plus léger c’est sur la première peut être où t’auras pas grand chose sur la deuxième moitié de l’étape et peu à l’arrivée. Toutes les autres tu arrives dans les vallées touristiques des Pyrénées.
      Bonne traversée !

  • ALAIN BELLAGAMBA
    Posted at 13:32h, 03 août Répondre

    Bonjour Romain,
    j’avais dans l’idée de faire une traversée des Pyrénées et en surfant sur le net j’ai trouvé ton site.
    Ta présentation, l’étude des parcours et tes récits sont excellents et je me suis décidé à emprunter ta route.
    J’ai donc fait cette traversée la semaine passée du 26 juillet au 1er août 2021, sauf pour ton étape Bonus car je n’vais pas une journée supplémentaire. Mes hébergements étaient en Airbnb et donc parfois pas au même endroits que toi.
    Malgré la météo un peu capricieuse je me suis régalé. J’ai pris une tempête terrible dans Pailhères avec le foudre, un orage dantesque et la grêle !!!
    Je te remercie pour ton partage et tun peux visualiser ma traversée sur Starva : https://www.strava.com/athletes/941601
    Sportivement et amicalement
    Alain Bellagamba

    • Romain
      Posted at 17:49h, 03 août Répondre

      Salut Alain,
      Merci pour ton retour sur l’article, ça me fait très plaisir de voir que ça a pu t’inspirer et te servir ! Cool que t’es pu faire la traversée, pour la journée bonus, ça donnera une bonne occasion de revenir dans les Hautes-Pyrénées 😉 Je n’aurai pas aimé prendre la tempête à Pailheres !!
      Bravo et bonne continuation !

  • Mélissa
    Posted at 13:53h, 28 août Répondre

    Bonjour Romain,
    Merci pour cet article super complet.
    Je souhaiterai faire la traversée des Pyrénées l’été prochain. Je pense que tu fais du vélo depuis un bon moment et que tu as un beau niveau, donc peut-être pas forcément d’entraînement spécifique pour toi ?
    As-tu des conseils pour s’entraîner à la traversée ? J’ai débuté le vélo depuis peu et j’ai encore beaucoup de travail… en vivant dans une ville avec peu de dénivelé c’est pas simple!

    • Romain
      Posted at 23:43h, 29 août Répondre

      Bonjour Mélissa,
      J’ai débuté en 2018 mais avec une orientation montagne et ascension de cols dès le début. Mais le cyclisme n’est pas ma seule pratique sportive, donc la condition vient aussi de faire plusieurs pratiques sportives tout au long de l’année. Pour cette traversée des Pyrénées, le challenge c’est d’arriver à enchaîner plusieurs jours d’affilé des grosses sorties en km et dénivelé. Donc, il faut que tu sois capable de faire une sortie de 150 km et 4000m d+ environ sans trop de difficulté, car tu va devoir enchaîner plusieurs jours de suite cet effort. Pour l’entraînement, essayer de faire du dénivelé car ça sera ça les gros efforts durant la traversée et être capable d’enchaîner plusieurs cols à la suite. après et c’était notre cas, il y avait une grosse part d’incertitude en débutant la traversée sur comment notre corps allait réagir sur plusieurs jours, mais on savait que l’on était capable de faire de tenir une longue étape car l’année précédente on avait fait les 3 Ventoux dans la journée (voir l’article). Il fait aussi penser à l’alimentation et l’hydratation qui sont une clé de la réussite.
      Voilà, j’espère que ça t’aidera. N’hésites pas si u as d’autres questions.

  • denis braux
    Posted at 18:28h, 16 septembre Répondre

    Bonjour,

    Pour nous c’était le tour complet, Espagne et France, en cyclo-camping,
    https://denisbraux.wordpress.com/2021/09/10/le-tour-des-pyrenees/

    Un bien beau voyage.

    Denis

    • Romain
      Posted at 19:05h, 17 septembre Répondre

      👍👍 beau périple !

  • Degrace Clément
    Posted at 16:28h, 28 décembre Répondre

    Bonjour Romain,
    Je tenais à te remercier (tardivement!) pour ce super retour d’expérience qui m’a permis de réaliser la traversée des Pyrénées cet été.
    J’ai en effet utilisé ce parcours à 95% (je n’ai pas fait l’étape Bonus, la montée au plateau de Beille et mon point d’arrivée fut Argeles sur Mer).
    Quelle confort pour un piètre planificateur comme moi de pouvoir télécharger chaque soir la trace du lendemain.
    Que de souvenirs, la tête déjà au prochain voyage.
    Clément

    • Romain
      Posted at 17:10h, 28 décembre Répondre

      Salut Clément ! Merci pour ton retour, ça fait plaisir!
      J’ai dans les cartons l’article de la traversée des Alpes de Thonon à Nice de cet été, mais je n’ai pas encore pris le temps de terminer de l’écrire. ça te donnera peut être (quand il sera en ligne) une idée pour un prochain séjour cyclisme en montagne !!
      A+

Post A Comment