Randonnée à Sapa (Vietnam) avec un guide francophone, mes conseils

guide randonnée sapa francophone

Randonnée à Sapa (Vietnam) avec un guide francophone, mes conseils

Si vous préparez un voyage au Vietnam ou que vous êtes déjà à Hanoï, impossible de ne pas entendre parler de Sapa, la ville dans les montagnes du nord du Vietnam. Durant notre séjour au Vietnam en décembre 2019, nous avons passé 3 jours à Sapa et ses environs, avec notamment 2 jours de randonnée pour aller découvrir les minorités ethniques et les rizières en terrasse.

Voici quelques informations et conseils pour organiser votre séjour à Sapa, votre randonnée et trouver un bon guide francophone pour vous accompagner et vous guider à travers les rizières et les villages à la rencontre des minorités ethniques.

Sapa : le Namche Bazar ou le Chamonix Vietnamien

Ok la comparaison avec Chamonix ou Namche Bazar (ville des Sherpas sur le chemin de l’Everest) est un peu tirée par les cheveux, mais quand vous arrivez à Sapa, vous comprenez que vous êtes dans la ville touristique montagneuse du pays. Des hôtels dans tous les sens, des magasins de sports de montagne dans les rues (même s’ils vendent surtout des contrefaçons de la marque The North Face), des trekkeurs un peu partout et la montagne tout autour, le décor de Sapa est planté. C’est aussi de Sapa que l’on peut accéder au sommet le plus haut du Vietnam via un téléphérique, le Mont Fansipan.

rue de sapa
Rue de Sapa ©photo Romain Le Pemp

Comment se rendre à Sapa depuis Hanoï ?

Pour vous rendre à Sapa depuis Hanoï, vous avez le choix entre le bus et le train. Au Vietnam, même des distances courtes peuvent demander beaucoup de temps de transport, alors privilégiez le voyage de nuit pour éviter de passer vos journées dans les transports. Les bus vous déposeront directement à Sapa, il faut compter environ 7 heures entre Hanoï et Sapa. Les trains partent de la gare principale de Hanoï et vont jusqu’à Lao Caï en 8h environ. Ensuite il vous faudra environ 1 heure pour rejoindre Sapa. De Lao Caï vous pourrez prendre un bus local ou une navette envoyée par votre agence de randonnée pour rejoindre Sapa. Même si le bus vous dépose directement à Sapa, le train de nuit reste plus confortable pour bien dormir que le bus couchette, surtout si le lendemain vous enchaînez sur une randonnée.

Montagnes, rizières, villages, minorités ethniques, Mont Fansipan

Minorités ethniques dans la région de Sapa

Si l’on vient à Sapa, ce n’est pas pour la ville en elle-même qui n’est pas géniale. On vient à Sapa car c’est le point de départ le plus accessible pour partir en randonnée à travers la montagne vietnamienne à la rencontre des minorités ethniques du nord du Vietnam. Les montagnes du nord du Vietnam abritent de nombreux villages plus ou moins accessibles habités par les minorités ethniques. Le Vietnam compte au total 54 ethnies, très hétérogènes en taille. Les Viets est l’ethnie majoritaire avec plus de 73 millions de personnes. Les 53 autres ethnies minoritaires se répartissent un peu partout dans le pays, notamment dans les montagnes du nord et les plateaux du centre. Leurs populations varient entre 375 personnes et 1,5 millions de personnes par ethnies. Chaque ethnie possède ses propres codes, ses coutumes, son histoire et son dialecte.
Dans la région de Sapa, les cinq ethnies les plus représentées et que vous rencontrez sûrement en ville et dans les villages lors de votre randonnée sont les peuples : H’Mong Noir, Dao Rouge, Tay, Xa Pho et Dzay. C’est principalement grâce à leurs vêtements traditionnels que l’on peut les différencier. Chaque ethnie a un vêtement traditionnel qu’ils fabriquent encore eux mêmes.

Si les ethnies, leurs histoires et leurs habits vous intéressent, je vous conseille d’aller visiter le musée d’Ethnographie du Vietnam à Hanoï et le Precious Heritage à Hoï An créé par le photographe français Réhahn. Ce dernier qui vit désormais au Vietnam est allé à la rencontre des différentes ethnies du pays pour les photographier, mettre en avant leurs cultures et participer à leur préservation.

randonnée sapa

Rizières autour de Sapa

Le Vietnam est un gros producteur de riz. Dans le nord, le climat ne permet qu’une récolte annuelle, alors qu’au sud du Vietnam, trois récoltes annuelles sont possibles. Les rizières sont partout présentes dans les montagnes du nord du Vietnam. La culture est faite par les villageois, principalement pour leur consommation  et celle de leurs animaux. Suivant la saison et la période de la culture du riz, les paysages sont totalement différents. Je vous en dit plus dans la suite de l’article.

Les rizières en décembre (mais avec le beau temps) ©photo Romain Le Pemp

Le Mont Fansipan, le sommet le plus haut du Vietnam

Surplombant Sapa, le Mont Fansipan à 3142 m d’altitude domine le Vietnam et l’Indochine dans sa version actuelle (Vietnam, Laos, Cambodge, Myanmar, Thaïlande, Malaisie). Depuis quelques années, un téléphériques amène au sommet. Le mont est devenu un lieu incontournable où chaque Vietnamien doit monter une fois dans sa vie. Du coup, au sommet c’est tout un complexe qui a été construit, avec des pagodes, des statues de Bouddha, des restaurants… Bref, un peu too much quand vous aimez la montagne tranquille, mais la vue vaut vraiment le coup.

mont fansipan bouddha
Vue superbe avec Bouddha ©photo Romain Le Pemp
mont fansipan vietnam
Sommet du Mont Fansipan ©photo Romain Le Pemp

Période météo pour la randonnée à Sapa

Nous y sommes allés en décembre et avons eu un superbe temps, mais nous avons eu de la chance car nous avions plus de probabilités d’avoir du brouillard toute la journée. Voici un tour d’horizon des différentes périodes de l’année pour aller randonner dans le nord du Vietnam. Il s’agit là des grandes tendances météorologiques données par notre guide de randonnée qui vit sur place.

– novembre – décembre – janvier : froid et brume
– février : le soleil commence à revenir et la vue se dégage
– mars – avril : beau et pas de pluie
– mai – juin : l’été commence à arriver et avec lui la pluie et la chaleur
– juillet – août : beaucoup de pluie
– septembre – octobre : moins de pluie, les températures sont plus douces

randonnée sapa en décembre
Dans les rizières en jachère en décembre ©photo Romain Le Pemp

Période météo pour admirer les couleurs des rizières à Sapa

Notre guide, qui est aussi agriculteur, cultive du riz pour nourrir sa famille et ses animaux. Voici les grands moments de la culture du riz autour de Sapa. Cela vous donnera une idée du paysage et des couleurs en fonction de la période pour admirer ses rizières en terrasses :

novembre à avril : les rizières sont en jachère, vides, on voit principalement la terre ou un peu d’eau. A cette période les conditions météorologiques du nord du Vietnam ne permettent pas de faire une nouvelle récolte contrairement au centre et sud du pays.

mai à octobre  : travail des rizières, avec ses différentes phases et ses couleurs particulières
_ mai – juin : mise en eau et repiquage, les rizières deviennent des miroirs d’eau avec les reflets particuliers du ciel, du soleil, des nuages
_ juillet : les rizières en terrasses sont vertes, avec des variations de tons suivant l’exposition, le décalage des piquages, les reflets du soleil
_ août – septembre – (octobre suivant les endroits) : jaunissement jusqu’à ce que le riz soit prêt à être récolté

boeuf rizières sapa
Travail des rizières à Sapa ©photo NGUYEN VAN GIANG
sapa repiquage riz
Eau et repiquage du riz ©photo NGUYEN VAN GIANG
sapa rizières vertes terrasses
Rizières en terrasse bien vertes ©photo NGUYEN VAN GIANG
rizières sapa en terrasse
Du vert au jaune ©photo NGUYEN VAN GIANG

Pourquoi prendre un guide pour randonner dans les montagnes du nord du Vietnam ?

Il y a de nombreux avantages à randonner avec un guide pour aller à la découverte des montagnes, des villages et des ethnies dans la région de Sapa :

Pour trouver son chemin et éviter la foule

Cela parait évident, mais le guide connait comme sa poche la région, les chemins, les villages. Il vous guidera et pourra choisir l’itinéraire le plus adapté en fonction de votre demande (difficulté, type de paysage, rencontre avec des villageois.). Demandez lui aussi un itinéraire loin des sentiers battus touristiques, il choisira ansi un itinéraire plus authentique et avec peu de monde.

randonnée rizière terrasse
Randonnée à travers les rizières ©photo Romain Le Pemp

Pour l’accès aux villages des minorités ethniques

L’accès aux villages des minorités ethniques ne peut se faire qu’avec un guide. C’est lui qui versera aussi le droit d’entrée aux autorités. Ce droit d’entrée est censé être utilisé par l’état pour fournir des services aux habitants (dispensaires, écoles..). C’est facile de reconnaître les bâtiments officiels dans les villages: ils ont tous la même couleur de mur jaune et une toiture similaire.

Pour la compréhension

Afin de comprendre la culture, l’histoire, la vie locale … un guide sera indispensable. De même à la fin de notre randonnée, nous avons fait un tour au célèbre marché de Sapa avec notre guide, afin qu’il puisse nous parler des différents légumes et herbes vendus par les marchands venus de toute la région. Mais le guide sera essentiel aussi dans les échanges avec les habitants locaux qui ne parlent pas forcément anglais.

marché sapa
Sur le marché de Sapa ©photo Romain Le Pemp

Pour l’organisation de tous les à côtés

Passer par un guide vous permettra aussi de vous épargner la gestion de tous les à-côtés de votre séjour sur place. Il pourra demander à une navette de vous récupérer le matin au train de nuit arrivant à Lao Caï. C’est lui qui vous permettra d’aller dormir chez les habitants dans les villages. Il pourra organiser le retour en voiture si vous faites une randonnée en aller simple qui ne revient pas au point de départ. Bref, il vous fera gagner du temps et vous trouvera les solutions les plus adaptées.

Prendre un guide francophone pour randonner à Sapa

Je ne sais pas vous, mais moi quand je suis dans un pays étranger, avec des cultures différentes et à fortiori lorsque plusieurs ethnies y vivent, j’ai tout un tas de questions qui me viennent en tête. Du coup afin de comprendre au mieux les subtilités je préfère échanger avec un guide francophone qu’un guide anglophone. Et vu le nombre de question que l’on avait, le choix a été judicieux !!
Lors de cette randonnée de deux jours nous avons mangé et dormi dans une famille appartenant à la minorité ethnique des Dao Rouges. Là encore, la découverte et la rencontre font que l’on a envie de partager et d’échanger avec ces personnes qui ne vivent pas du tout comme nous. Même si certains parlaient un peu anglais, le guide nous traduisait du Vietnamien vers le français et vice versa pour faciliter la conversation avec ceux qui ne parlaient pas anglais. Dans certains villages, certaines ethnies parlent uniquement leur langue et pas le vietnamien. Le guide lui a des notions de ces dialectes et pourra aider à la compréhension.

guide francophone sapa
Avec notre guide Giang ©photo Romain Le Pemp

Quel est le prix d’une randonnée avec un guide francophone à Sapa ?

Pour organiser ces 2 jours de randonnée qui répondraient à nos attentes (guide francophone, 2 jours de randonnée, nuit chez l’habitant, parcours peu fréquenté, découverte des rizières et des villages) nous sommes passés par une petite agence locale de Sapa. Elle-même a sous-traité ensuite à un guide local francophone pour l’accompagnement. Nous avons payé au total environ 160 € pour 2 personnes pour les 2 jours tout compris : le transfert Lao Caï – Sapa, les petits-déjeuners, les deux déjeuners, le diner, la nuit, le guide juste pour nous, le retour en voiture à la fin de la randonnée.
Vous trouverez sûrement moins cher, car de nombreuses agences notamment à Hanoï et dans le reste du pays se battent pour attirer les touristes à coup de prix bas, mais vous risquez aussi de vous retrouvez dans des endroits avec plein d’autres touristes, où le côté authentique est un lointain souvenir. De même, pensez que plus le prix sera bas, plus les personnes qui vous recevront ou vous guideront serons mal payées ou exploitées. Ne rentrez pas dans ce jeu, une prestation de qualité se paye même en Asie, et à 160€ ce n’est pas cher eu égard aux services offerts, à l’accueil reçu, aux partages que cela nous a permis, à l’expérience vécue et aux souvenirs ancrés dans nos têtes. 

Contact guide de randonnée francophone à Sapa

Comme évoqué précédemment nous étions passés par une agence locale, qui elle-même travaille avec des guides indépendants. Nous avons été super content de Giang, notre guide, tant sur le choix d’itinéraire, de ses explications, sa disponibilité pour répondre à nos nombreuses questions et sa gentillesse. Il est guide indépendant, agriculteur et sa femme s’occupe d’un homestay pour accueillir des randonneurs.
Il n’a pas de site web, il travaille surtout pour des agences locales qui font l’intermédiaire. Voici ses coordonnées afin que vous puissiez le contacter en direct et lui exposer votre projet et vos souhaits de randonnée. Il a été super avec nous, je vous le recommande fortement.

NGUYEN VAN GIANG
nguyendiepsdu@gmail.com
(+84) 387 608 286

contact guide sapa francophone
Si vous cherchez un bon guide francophone à Sapa ©photo Romain Le Pemp

Si vous avez des questions sur Sapa ou le Vietnam, n’hésitez pas de les inscrire en commentaire, afin que mes réponses puissent servir aux autres lecteurs.

No Comments

Post A Comment