Dynafit Hoji Pro Tour, bon compromis montée / descente ski de rando

hoji pro tour ski de randonnée test blog

Dynafit Hoji Pro Tour, bon compromis montée / descente ski de rando

Glisshop et Dynafit m’ont proposé de tester la chaussure de ski de randonnée Dynafit Hoji Pro Tour, lors d’un voyage ski de randonnée en Norvége au printemps dernier.

Je suis un skieur de randonnée qui recherche un bon compromis entre la légèreté pour la montée et le maintien et la rigidité pour la descente. Mon but est vraiment de pouvoir me faire plaisir à la descente tout en ayant un certain dynamisme à la montée, que ce soit en ski de randonnée classique ou en freerando. La Hoji a été conçue avec ces mêmes objectifs et comme je ne teste que du matos qui me correspond, ça tombait bien.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petit tour sur les spécificités et caractéristiques de cette chaussure de ski de randonnée pas comme les autres, au système de fermeture Hoji Lock innovant.

Caractéristiques techniques de la Hoji Pro Tour (données Dynafit)

  • Système de fermeture Hoji Lock : le passage montée / descente se fait en un seul geste sans avoir besoin de modifier le serrage des crochets et de la sangle
  • Matériau : Grilamid®
  • Languette en V qui améliore la flexibilité et le confort à la montée
  • Ultra lock strap : meilleur soutien
  • 55° de débattement en montée
  • Flex progressif : 120
  • Angle d’inclinaison de 11° pour la descente
  • Speed nose (pas de débord avant) : pour faciliter le déroulé du pied
  • Semelle extérieure Pomoca
  • Inserts Master step : améliorent la mise en place de la chaussure sur la fixation
  • Compatible avec les crampons Cramp-in
  • Poids : 1450 gr / chaussure
  • Prix : 649 €
  • Existe en version femme
hoji pro tour ski de randonnée femme
Modèle femme

Conditions du test de la Hoji Pro Tour

J’ai testé cette chaussure en Norvège dans les Alpes de Lyngen, sur des sorties journalières avec environ 1000 à 1200 m de d+. J’ai également utilisé les Hoji Pro Tour en mai lors de l’ascension du Mont Rose, en ski de randonnée.
Avec ses chaussures j’ai utilisés 2 paires de ski de largeurs différentes, les G3 Finir 94 et les G3 Findr 102.

Le système Hoji Lock

Le système Hoji lock permet de conserver la même position des crochets et du strap lorsque l’on passe de la position marche à descente et inversement, en ayant un maintien adapté.

Le passage à la position descente est facile et rapide, le simple baculement du levier arrière permet en un geste de bloquer la chaussure et de maintenir un serrage adapté du pied.

système Hoji Lock

Une chaussure de ski de randonnée pour pied large

Je vous en parlais récemment dans mon article consacré au bootfitting (pour personnaliser les chaussures de ski pour éviter les douleurs), j’ai toujours du mal à entrer dans des chaussures de ski à cause de mon cou-de-pied fort. La Hoji offre un double avantages pour les personnes ayant des problèmes de pied au niveau hauteur ou largeur, avec d’une part la languette de la coque et de l’autre le volume du chausson. A l’enfilage, la languette de la coque se rabat sur le devant, évitant que le cou-de-pied ne vienne buter dedans. De son côté, le volume chaussant de la Hoji Pro Tour de 103 mm la destine pour des personnes ayant un pied plutôt large. Si en plus vous ajoutez à cela le thermoformage du chausson, je dois avouer que pour une fois j’ai facilement trouvé chaussure à mon pied.

Comportement de la Hoji Pro Tour à la montée

La chaussure, avec ses trois boucles et la sangle Power Strap, offre un bon maintien du pied et est confortable tout en ayant un bon débattement. C’est assez sympa de ne pas avoir le tibia qui bouge car les crochets doivent être ouverts à fond pour avoir un débattement suffisant comme dans d’autres chaussures. La mise en place de la chaussure dans les inserts se fait facilement et les conversions sont aisées. Le poids limité de cette chaussure et son débattement sont de vrais atouts par rapport à d’autres modèles qui ont le même programme d’utilisation.

hoji pro tour ski de randonnée test
En test sur les G3 Findr 102

Comportement de la Hoji Pro Tour à la descente

Mes anciennes chaussures de ski de randonnée, achetées il y a plus de 5 ans, avec un flex de 90 n’ont vous vous en doutez pas grand chose à voir avec ces Hoji Pro Tour. Du coup, avec ce flex 120, cette rigidité accrue, j’ai retrouvé de vraies sensations de descente, de pouvoir bien placer mes skis où je vous le voulais, d’envoyer plus en courbe, bref d’avoir un vrai lien entre le corps et le ski. C’est là où cette chaussure est performante, c’est d’arriver à offrir de bonnes conditions de descente alors que l’on a également eu de bonnes conditions de montées avant.

skieur de rando Uløya en descente
Faire parler la poudre ©Marcel Bak

Quand tu pétes un câble

Lors de ce test, le câble qui tient la sangle supérieur d’une chaussure à cassé lors de la mise en position descente. Après de nombreuses tentatives de réparation en démontant la chaussure, il fallait se rendre à l’évidence, un retour SAV s’imposait. Heureusement pour moi ce n’était « que » le câble qui tenait le strap, ce qui m’a permis de finir ma semaine de ski en Norvège avec ces chaussures. Il n’aurait pas fallut que ce soit l’autre câble qui tenait le crochet du tibia en revanche. Après osculation j’ai vu que c’était la tête de blocage, comme pour le câble de frein sur un vélo, qui s’était désolidarisée du câble, ne jouant plus son rôle de le retenir.

A mon retour, Glisshop et Dynafit ont bien géré le Service Après Vente. Le temps d’envoyer la chaussure, de la réparer et la retourner, cela a duré une petite dizaine de jours. Certes c’est toujours embêtant, mais j’imagine que ce n’était pas de bol pour moi, car à ce niveau de chaussures, aussi bien la technologie, le programme et le prix, Dynafit ne peut se permettre d’avoir régulièrement ce problème. Le Service Après Vente fonctionne bien, il faut le souligner.

Le speed nose : la fausse bonne idée ?

Le speed nose, c’est-à-dire le non débord avant de la chaussure est une spécialité de Dynafit. La marque met en avant de nombreux avantages à ce speed nose :

  • un point de pivot plus proche
  • un meilleure rotation de la chaussure autour des inserts en montée
  • une mise en place plus facile dans les inserts
  • une meilleure accroche des peaux en montée

 

Bref une meilleure efficacité notamment en montée. Même si j’étais confort en montée, je ne suis pas capable de juger si ce speed nose amène un vrai plus par rapport à des chaussures à débord, du moins dans une utilisation non compétitive.

Mais ce speed nose peut poser des problèmes de compatibilité, notamment pour les crampons, certaines fixations ou pour le réglage de vos fixations sur vos skis.

Le speed nose impose de skier sur des fixations à inserts, en soit-ce n’est pas hyper gênant car la plupart des fixations de randonnée ou freerando en sont équipées. Mais si vous vouliez une chaussure à tout faire pour également utiliser vos skis de piste, du coup l’absence du débord avant ne permet pas d’utiliser les fixations de vos skis de piste.

Ensuite, l’absence de débord fait que la semelle de cette chaussure est du coup plus petite, donc cela va vous obliger à régler vos fixations, voir à repercer votre ski en fonction de la possibilité de réglages de vos fixations actuelles.

Plus embêtant à mon sens, l’adaptabilité des crampons sur la Hoji Pro Tour. Dynafit vend des crampons spéciaux ou des adaptateurs pour pouvoir continuer à utiliser vos crampons automatiques, mais c’est toujours embêtant de devoir changer son matériel car la chaussure n’est pas compatible (je n’ai pas pu tester les crampons spécifiques pour ces chaussures ou les adaptateurs). Ce sont des frais supplémentaires et si en plus on souhaite avoir plusieurs types de crampons pour différentes utilisations, c’est autant de matériel à changer ou à modifier, donc autant de frais en plus.
Si l’on souhaite conserver ses crampons automatiques, il faut les repasser en semi-automatique, ce qui est toujours frustrant de devoir faire baisser en praticité son matériel et l’alourdir. C’est ce que j’ai fait avec mes Petzl Hybrid, mais je préfère quand ils sont en automatique.

hoji pro tour et crampon petzl
Avec mes crampons en mode semi-automatique
crampon petzl
Passage de l'automatique à semi-automatique obligatoire

Évolutions pour 2020 : la Hoji Free

Dynafit a tenu compte je pense des retours utilisateurs sur justement ce speed nose. Pour 2020, la marque va compléter sa gamme Hoji, en sortant la Hoji Free, qui sera notamment dotée d’un débord. Cette chaussure sera encore plus orientée freerando et freeride, avec une flex de 130, un nouveau chausson SIDAS avec un volume chaussant un peu plus étroit à 102 mm et un poids légerement plus important à 1550 g. Dynafit se dote ainsi d’une gamme assez large de Hoji, répondant aux différents profils de skieur de randonnée et freerando.

hoji free 2020 ski de randonnée côté
La Hoji Free 2020

La Hoji Pro Tour, pour qui ?

Cette chaussure est pour moi destinée :

– aux skieurs de randonnée qui veulent se faire plaisir à la descente, sans sacrifier la montée

– aux skieurs de randonnée qui veulent se faire plaisir à la montée, sans sacrifier la descente

Mon avis général sur le test de la Dynafit Hoji Pro Tour

En résumé, une très bonne chaussure de ski de randonnée pour passer partout, se faire plaisir et avoir du confort. Le système Hoji Lock apporte une utilisation différente de ce que l’on a l’habitude et donne satisfaction. Je mets de côté le câble cassé que j’attribue à « pas de chance ». A voir quand même si sur le volume de vente, cette mésaventure arrive à d’autre skieurs, ce qui dans ce cas serait un vrai problème.
Mon seul regret c’est ce speed nose, mais qui va évoluer dans la gamme en 2020 avec la Hoji Free, donc à vous de juger entre les différentes chaussures de la gamme laquelle répondra le plus à vos besoins.
Dernier point, qui est purement subjectif, le style de cette chaussure qui est quand même bien sympa !

Si vous avez des questions ou un retour d’expérience sur cette chaussure, n’hésitez pas à l’inscrire en commentaire.

4 Comments
  • Henri
    Posted at 11:29h, 04 novembre Répondre

    ” Mais si vous vouliez une chaussure à tout faire pour également utiliser vos skis de piste, du coup l’absence du débord avant ne permet pas d’utiliser les fixations de vos skis de piste.”

    La Hoji Pro est une chaussure de ski de rando, il n’est pas conseiller d’utiliser des chaussures de ski de rando avec une semelle de marche sur des fixations de ski de piste . C’est dangereux !

    • Romain
      Posted at 12:35h, 04 novembre Répondre

      Bonjour,
      Je ski rarement sur piste et lorsque je suis en station j’utilise mes skis de rando. Du coup la chaussure fait le job.

  • Henri
    Posted at 17:17h, 04 novembre Répondre

    Dans ce cas il ne faut parler de ski piste et de fixation de piste…

    Je trouve ces chaussures très compliquées, il y a beaucoup de pièces en mouvement. Quid de la fiabilité.
    Mais l’important est de trouver chaussure à son pied….

  • Romain
    Posted at 21:37h, 04 novembre Répondre

    oui c’est bien mon propos, que ceux qui veulent utiliser des fixations de pistes avec ses chaussures ne pourront pas car il n’y a pas de débordement : “Mais si vous vouliez une chaussure à tout faire pour également utiliser vos skis de piste, du coup l’absence du débord avant ne permet pas d’utiliser les fixations de vos skis de piste.”
    Cela sous entend que cette chaussure ne convient pas pour une telle utilisation

Post A Comment